Délégationde Drôme - Ardèche

Équipe de Saint-Paul-Trois-Châteaux

La Rencontre

Temps forts en octobre 2016 pour le groupe de « la Rencontre ».

La Rencontre

Mardi 11 octobre : échappée belle à Suze !

Quatorze personnes de la Rencontre se sont rendues à l’église de Suze en covoiturage pour admirer l’exposition de patchworks sur le thème de la miséricorde de Dieu. Trois réalisatrices étaient là pour les accueillir, expliquer le choix de leur thème et leurs réflexions sur la parabole de l’Enfant prodigue.

Avec les personnes de confession musulmane a été partagée la même conviction d’un Dieu miséricordieux et la nécessité pour tous les croyants de faire œuvre de miséricorde. Puis des questions sur la réalisation concrète des panneaux et sur la somme du travail réalisé ont été posées à Elisabeth Boeglin, qui anime le groupe des « cousettes ».

La découverte de l’église et un temps de prière personnelle a terminé la visite, mais non l’après-midi ! Pour nous rendre à la maison paroissiale nous avons emprunté une ruelle piétonnière avec un ancien lavoir et une magnifique vue sur le château médiéval. Le soleil étant de la partie nous avons partagé un goûter dans le jardin avec jus de fruits, café, thé à la menthe, tartes et oreillettes. Quel merveilleux après-midi de partage, de convivialité, porteur d’espérance !

Dimanche 16 octobre : le spectacle « Pierre et Mohammed »

Pour assister au spectacle à l’abbatiale d’Aiguebelle proposé dans le cadre de la clôture du centenaire de la mort de Charles de Foucauld nous avions réservé vingt places pour les participantes et des amis de la Rencontre. Venant de Saint-Paul, Suze et Baume, tous étaient très motivés et le covoiturage l’a permis !

Ce spectacle nous a tous beaucoup touchés, par la profondeur et l’actualité de son message.

À la sortie nous avions prévu un goûter, et même de fêter un anniversaire ! Nous nous sommes installés sur les tables devant la boutique… ce que nous n’avions pas prévu c’est le prolongement « en actes » de ce spectacle !

« La Rencontre » avait préparé la table, café, boissons, gâteaux, mais cela n’a pas été de l’entre-soi, au passage nous avons invité des Pierrelattins connus, un prêtre des Petits Frères de Jésus a accepté aussi de nous rejoindre, il revenait de soixante années passées en Algérie, à Tamanrasset, alors quelle joie pour lui et pour les personnes dont les familles sont en Algérie. Ensuite nous avons invité aussi l’organisateur de ces journées, bien connu lui aussi, qui à son tour nous a demandé s’il pouvait inviter les comédiens autour de notre table !

L’échange entre les uns et les autres a été d’une grande densité empreinte de gravité. Les femmes musulmanes, qui ont pour la plupart toujours vécu en France, ont pu dire leur souffrance de sentir que le regard de beaucoup avait changé depuis les attentats.

Nous avons vécu là un grand moment de fraternité dans la confiance et la sérénité.

Mardi 18 octobre : repas partagé

Cette fois-ci c’est dans l’appartement du Resseguin que nous nous sommes retrouvés, dans le cadre du repas partagé mensuel, mais ce qui était différent cette fois-ci c’est que nous étions invités ! Nadia avait proposé de nous préparer un couscous, la proposition a ravi tout le monde mais nous voulions participer en partageant les frais.

Nadia a refusé mais devant notre insistance, elle a fini par nous donner la raison de son geste. Son mari est mort il y a un an. Dans la tradition musulmane, la coutume est de faire une offrande. Elle nous a dit alors qu’elle avait choisi de le faire pour « la Rencontre » et qu’elle ne voulait ni cadeau ni fleurs… Elle a seulement accepté que l’une de nous aille l’aider à éplucher des légumes chez elle.

Comment ne pas penser à l’obole de la veuve et aussi à un film qui a beaucoup marqué, Le Festin de Babette (réalisé par Gabriel Axel), qui nous parlent de don et de gratuité.

À midi nous avons effectué le transport des marmites et nous nous sommes retrouvés, dix-huit adultes à table et deux petits enfants.

Nous nous sommes régalés bien sûr, mais la joie de partager ce repas préparé avec tant d’amour a été un vrai bonheur au goût de fraternité !

Imprimer cette page

Faites un don en ligne